INTERVIEW PABLO MOSES, LE 23 AVRIL 2009 A ST OUEN

REALISE PAR DOCTORBIRD

 

 

Vous êtes un artiste très complet, un des rares Jamaïcains à écrire toute vos musiques ainsi que vos paroles vous même depuis toujours...comment aimeriez vous vous définir?
Well…comme un artiste qui aime être original et qui cherche toujours de nouveaux sujets sur lesquels écrire. Parce que c'est la qu'il faut gratter pour trouver quelque chose... En tant que Rastafarien, j’essaye aussi de parler aux gens de la terre, de l océan, de l atmosphère, de la vie quoi... c’est le chemin que je suis, et c'est comme ca que je suis et que je me définirai.


Vous êtes tout au long de votre carrière déjà venu jouer de nombreuses fois en France...

Je suis venue en France en 1983 pour la première fois, pour la sortie de l album "pave the way" et ce fut une expérience positive. Depuis j ai fait beaucoup de concerts à travers le monde, et j aime particulièrement voyager et aller à la rencontre de gens qui me sont différents, pouvoir comprendre certains aspects de leur culture. C’est une richesse qui m intéresse particulièrement. Je suis également ravi de m’apercevoir que tout ces gens aux cultures étrangères apprécient mon travail et ma musique. C'est cela me donne de la sagesse, et lorsque je rentre en Jamaïque, je m'inspire de tout cela pour écrire de nouvelles chansons.

 


Jouer sur scène est un bon moyen de recevoir de l énergie ou alors d’en donner ?
Les deux ! Ce n'est pas comme un enregistrement en studio ou l'on doit être très précis sur tout .pendant un concert on regarde le public dans les yeux, on voit ses envies, et les gens voient si vous êtes authentique ou pas .lorsque vous êtes sur scène c'est de l'honnêteté totale, il ne peut pas y avoir d’hypocrisie. Vraiment je reçois de la force des gens, et je crois que j en donne aussi.ici en Europe, le roots reggae est très bien implanté, les gens adorent ca et il y a toujours du monde a mes concerts, c’est toujours un plaisir de venir jouer en France.


Pouvez vous nous dire deux mots sur les musiciens qui vous accompagnent sur cette tournée...
Well...pour cette tournée, je n'utilise pas le revolutionary dream band .seul Shaka (claviers & saxophone) joue encore avec moi. Le reste du groupe est une sorte de all-stars jamaïcains...ils ont une bonne vibe et jouent vraiment très bien, mais bon en fait pour le moment nous n'avons joués que deux uniques dates en Afrique : une a Mayotte et l'autre à La Réunion. Là, nous commençons la tournée européenne qui durera 1 mois et s’étalera sur 15 dates.


Pendant cette tournée vous allez alterner entre les classiques et les nouveaux morceaux ?
En fait, je préfère attendre la sortie de mon nouvel LP pour jouer ces nouveaux morceaux sur scène...j ai 13 chansons sur ce disque, dont 9 de déjà mixés...alors après la tournée, je rentre en Jamaïque mixer les 4 derniers. La sortie est prévue pour juin, et donc je devrais ensuite les jouer pendant ma tournée d’été. Vous allez devoir encore attendre un peu (rire).mais pour ce qui est des classiques bien sur, même si je ne peux pas tous les jouer (rire)


Cela fait 2 ans que l on entend parler d'un nouvel LP...
Exact, mais cet enregistrement a été étalé dans le temps. J'ai commencé a enregistrer des morceaux au Brésil il y a plus d'un an et demi, lorsque je tournai encore avec Seyni, puis d autres à mon retour en Jamaïque, mais à chaque fois le rythme de travail est coupé car j ai depuis fait des concerts aux usa, au Pérou, en Argentine, en Amérique centrale et maintenant en Europe. J'ai même du mixer certains morceaux la nuit, car la journée je répétais avec mon groupe pour préparer ces concerts !


Cela fait beaucoup en effet...
Oui, et je veux faire sonner cet album de la meilleure des façons, je ne veux pas décevoir mes fans en leur offrant un disque qui ne soit pas a la hauteur de la réputation de Pablo Moses...cet album devrait refléter ma vision sociologique, économique, culturelle et politique d'aujourd'hui. Je crois qu'il sera bon, avec un message positif comme toujours et que des chansons originales bien sur! Pour ce nouveau disque, ce sont Sly & Robbie sur la plupart des morceaux, mais aussi un musicien brésilien du nom de Carlos Salis sur quelques chansons.il y a toujours mon fidèle Robbie Lynn et Franklin Bubbler aux claviers ainsi que Dean Frazer et son crew aux cuivres. Pam Hall elle, assure les choeurs...


Max Romeo disait que les vétérans doivent venir tourner en Europe et aux usa pour garder l esprit du roots reggae vivant...
Oui c est vrai qu’il faut ca... car la Jamaïque est un petit pays, et qui plus est, la bas les gens écoutent massivement du dancehall de nos jours .ils ne s intéressent plus au reggae .c'est dommage car ils ne se rendent pas compte à quel point le roots reggae est apprécie a travers le monde et de l'image de paix qu'il véhicule .le dancehall , lui , ne jouit pas d'une si bonne image . Médiatiquement il est moins bien expose aux cultures étrangères.


Que pensez-vous des jeunes chanteurs rasta jamaicains ?

Ils ont une vibe différente de celle que l'on a, nous les ainés. Certains de ses Rastafariens sont positifs dans ce qu'ils font et je les encourage à continuer dans cette voie, mais d'autres manque encore d expériences...ils devraient suivre les conseils des anciens pour bien comprendre rasta .malheureusement, tous ne le font pas, mais je crois que l'on est tout de même sur une bonne base actuellement.


Parlons un peu des autres musiciens avec qui vous avez travaillé au long de votre discographie... Ce sont toujours un peu les même personnes qui reviennent...vous aimez être entoure avec la même équipe de musiciens et de producteurs ? Je pense a des gens comme Mickey « boo » Richards ou Don Prendes mais aussi à Clive Hunt et Geoffrey Chung.
Oui peut être...c'est vrai que Mickey « boo » Richards a joué sur par mal de mes disques...Sur "revolutionary dream" il a joue sur "i man a grasshopper" , "blood money" et "we should be in Angola" , le reste étant assuré par Leroy « horsemouth » Wallace...Pour l album "a song" c'est aussi lui qui joue derrière...avec Robbie Shakespeare et Geoffrey Chung. Sur "pave the way" "in the future" & "tension" c'est encore lui avec respectivement Val Douglas, Aston « family man » Barrett puis Derrick Barnett à la basse...Il y a aussi Robbie Lynn qui a toujours faits les pianos depuis "revolutionary dream". Je travaille aussi avec Dean Frazer depuis longtemps. Dans les années 90, j'ai plus travaillé avec Sly & Robbie c'est vrai, et également Dwight Pickney le guitariste des roots radics .Don Prendes lui m’a accompagné depuis le tout début de ma carrière et pendant plus de 10 ans, aussi bien en studio que sur scène. C'est un vieil ami...maintenant il vit aux usa.


Certaines chansons comme "blood money" ou "tension" parlent de sujets qui sont plus que jamais d'actualité...

Malheureusement c'est vrai...dans "in the future" en 1985, j'essayais d'expliquer aux frères que celui-ci risquait d'être terrible...A l'époque, beaucoup m'avaient trouvé extrêmement pessimiste. Aujourd'hui la réalité me donne raison...beaucoup de gens souffrent encore, il y a toujours des génocides un peu partout dans le monde, des armes qui finissent dans les pays du tiers-monde et l'on sait a quoi elles servent...toujours plus d'oppression et de suppression des libertés, la pollution de la terre et des mers...l'Homme doit faire attention à leurs préservations et ne pas les exploiter de façon négative...


Même dans certains pays "riches" cela commence à se ressentir...
C'est le système capitaliste qui se mord la queue! Avant les riches mangeaient les pauvres et s'enrichissaient ainsi. Aujourd'hui ils doivent se manger entre eux et cela devient très dangereux ! Peut être le problème vient-il du fait qu’une entité comme les nations-unis, qui est censée nous protéger, a trop laissé faire les grandes puissances, et ne peux plus faire marche arrière aujourd'hui .ils auraient du réagir avant et unir les ressources pour éradiquer la pauvreté dans le monde. Mais pour le capitalisme, la pauvreté c'est avant tout un business ! Plus de pauvres, plus d'exploitation ! Pour moi c'est la définition même de l'impérialisme .c'est beaucoup plus facile de manipuler les gens lorsqu'ils ont le ventre creux et sont analphabètes...


Finalement tout cela ne peut que vous pousser à continuer dans votre lutte ?

Oh oui, le combat continue mes frères ! Et pas seulement pour le peuple noir, mais pour tous...que l'on soit Indiens, Chinois ou même blancs...Je parle des pauvres, ce n'est plus une question de race, partout en Jamaïque, en France ou dans le monde, les gens doivent continuer à se battre pour vivre dignement ! C'est terrible, terrible. Quelque part tout ceci me sert de clefs pour écrire de nouvelles chansons, en espérant qu'un jour cela pousse d'autres personnes à continuer dans la même voie. Parler de ce monde, de choses factuelles pour aider ses frères et ses soeurs, et non pas seulement de sexe, de célébrité ou de devenir riche…Voila ce qui m importe, voila pourquoi je fais mes chansons, et j'aimerai que l'on perçoive mon travail de la sorte.

 

LIVEANDDIRECT.FR 2009-2012