LD: Où et quand est-tu né?
I: (sourit).Je suis aussi vieux que le soleil et aussi jeune qu'un nouveau né. Je suis né en Jamaique à St Ann.

LD: Quel était ton impression sur les rastas lorsque tu étais plus  jeune ?
I: Laisse moi te dire mon témoignage. En 1966 quand sa Majesté Haile Selassie est venu en Jamaique, j'étais trés jeune. J'ai rencontré le Roi des Rois. Ce n'est donc pas ce que je ressentais, j'ai rencontré le Roi des Rois, je l'ai vu de mes propres yeux. Laisse moi te dire ce que j'ai vu lorsque sa Majesté est arrivé. J'étais dans un endroit proche de Montpelier (ndlr:en Jamaique), la plupart des gens l'ont vu à Kingston ou à Montego Bay mais moi c'était dans les collines à Montpelier. Lorsqu'il est arrivé avec le train, la police et la sécurité était présente, tous les rastas arrivaient en grand nombre. Lorsque le train est arrivé en gare, au moment où sa Majesté allé sortir du train, il a sorti son pied gauche du train, le vent s'est mis à souffler et lorsqu'il allait pour avancer son pied droit, il y avait un tapis rouge par terre, Rastafari ne marchait pas dessus, il flottait au dessus. Le vent s'est mis à souffler de plus belle, les policiers étaient soufflés par la puissance du vent,  à ce moment là un rasta elder du nom de Bongo Stan m'a mis sur ses épaules et on a couru car lorsque j'ai vu le rastaman en lévitation, je me suis dit qu'il était le Tout Puissant alors j'ai parcouru 2 kms. Ma mére m'a demandé ce qui n'allait pas. Je lui ai dit que le Dieu Rasta est un magicien. Aprés lui avoir expliqué elle me dit: "fils, tu vois dans les Prophéties de la bible, il est dit que lorsque tu verras Dieu, le monde sera à ses pieds".Rastafari!!Hailé Selassie I.


LD: A quel âge as-tu fais pousser tes locks ?
I:1967.


LD: Quelles genres de tribulations as-tu affronté avec tes locks ?
I: oh Jah, oh Jah!! Tellement. J'ai étais l'un des premiers rasta youth à aller au lycée.J'ai du changer plusieurs fois d'écoles car ils me viraient à chaque fois. La seule qui a voulu vraiment de moi c'est la Marcus Garvey School.Rastafari.


LD: Peux tu ns en dire plus  sur ton rôle au sein de l'Ethiopian World Federation ?
I: EWF fut établie le 25 Août 1937 par le Tout Puissant lui même. Car à cause de toutes les atrocités que le peuple noir subissait à cette époque, l'invasion de l'Ethiopie par les italiens, Rastafari à envoyé son emissaire pour établir dans le monde entier l'EWF. Marcus Garvey avait tout visualisé. Il a dit de regarder en Ethiopie où le Roi serait couronné. Six ans plus tard le Roi des Rois était couronné le 30 Novembre 1930, ceci afin de montrer la balance équilibrée du Ying et du Yang. Pour la seven Blackstarliner de Marcus Garvey, les gens continuent à chercher des bateaux mais il s'agit en fait de l'EWF. Rastafari!!

LD: Quelle est la signification du rapatriement chanté dans de nombreuses chansons, selon toi ?
I: Aucun rapatriement ne sra facilité par aucun gouvernement.Cette responsabilité incombe à I and I. En premier, le processus commence par l'esprit, là alors tu es en connection avec le continent. Et le physique se manifestera ensuite. J 'ai rejoins l'Afrique par le pouvoir du Tout Puissant en Esprit avant même d'avoir foulé le continent. Quand je l'ai enfin foulé, j'ai alors réalisé mon cycle. Give Thanks, Rastafari!!


LD: Qu'as tu appris de tes voyages en Afrique ?
I: J'ai vu beaucoup de choses en Afrique. J'étais au Rwanda lors du génocide en 1994. J'étais chargé de me connecter avec la mére de Bob, Mama B, pour y aller avec elle. Les elders là bas la respectent beaucoup. Nous devions y faire qqechose au stade de Kigali. J'ai vu des têtes coupées, des enfants tués, beaucoup de choses. Tout cela est le fait de la colonisation car en Afrique, les gens ne tuent pas des femmes et des enfants. La bataille d'Adoa en Ethiopie c'était le Pape et les prêtres de Jesus qui par ordre du Pape tentait de trouver Rastafari alors agé de 4 ans. Mais à cette époque, Menelik, l'oncle de Rastafari, a mis la bête en échec. L'armée Ethiopienne de Menelik fut la premiere a défier le pouvoir colonisteur. Maintenant au Rwanda, rappelle toi que les Tutsis sont des abyssiniens,et le roi Leopold de Belgique qui a vu leur intelligence déclara que ce n'était pas un crime de les tuer. Je remercie d'avoir était témoin de ce génocide car je peux dire aujourd'hui que le Rwanda s'éléve à un niveau positif. Il y a 2 colonisations à distinguer: celle où le colonisateur la conduit personnellement et celle où il laisse les peuples africains se détruire en regardant de l'arriére. C'est pourquoi les rastas ont un rôle à jouer dans l'unification de l'Afrique. C'est pourquoi lorsque Bob a été chanter en Afrique au Zimbabwé, les colonisateurs ont vu sa force et se sont dit qu'il fallait se débarasser de cet homme. Je sais personnellement qu'il n'y a pas eu de cancer et que Bob a été médicalement parlant, tué.Rastafari!!blessed.

LD: Quelles différences fais-tu entre les bobos et les rastas?
I: Dans la maison de mon pére il y a plusieurs piéces. Ce que j'ai sur la tête se sont mes congo dreadlocks Bongo Shanti.Il y a les 12 tribus d'Israel. Les gens pensent toujours qu'il y a une différence. Même quand les bobos parlent de Prince Emmanuel, ils savent au fond qui est Haile Selassie. Quand sa Majesté est venu en Jamaique, Prince Emmanuel l'a rencontré et a fait la révérence devant sa Majesté. I and I chantons Nyabinghi, on est qu'un.


LD: Mardi dernier (06 Fevrier 2012) c'était l'anniversaire de Bob Marley. Comment l'as-tu rencontré?
I: Comme je te l'ai dit j'ai eu ce privilége de voir Haile Selassie de mes yeux lorsqu'il est venu en Jamaique, Bob Marley n'était pas là. Beaucoup d'artistes comme Bob, Spear ou les Congos me respectaient en tant que jeune car j'étais dans le mouvement depuis si longtemps. De plus lorsque des matchs de foot étaient organisés à St Ann, je jouais dans l'équipe de Bob. Lorsque Kymani est né je l'ai même vu à l'hôpital avant que Bob ne le vois.

LD: En quoi ce que tu manges est-il important pour toi ? Je sais que tu es également fermier.
I: Yes. Ce n'est pas une bonne chose de remettre son estomac entre les mains de la bête. La premiére chose pour le rastaman c'est de manger ce que tu fais pousser. C'est une joie et une bénédiction d'entretenir la terre. Quand tu sais que tu manges ce qui viens de ton jardin, c'est bon pour l'âme. Rastafari!


LD: As-tu des projets en terme de sortie d'albums ?
I: Oui absolument. Un projet trés intéressant. Dans ce projet il y a des collaborations avec des artistes d'Afrique du Sud. Ca devrait sortir d'ici cet été et si c'est la volonté du Tout Puissant alors je tournerai pour sa promotion, notamment en France. Le nom de l'album est "Food for thought".
Aprés cette entrevue, la discussion a pris des allures de meditations collective, on a echangé beaucoup sur l'Afrique, Rastafari et l'Ethiopian World Federation. Iqulah a même appelé le coordinateur mondial de l'organisation et me l'a passé au téléphone au sujet des nouveaux locaux en prévision d'ouverture notamment en Afrique du Sud et à New York. En nous racompagnant au pick-up garé dans la cour, Iqulah tient à nous montrer un arbre qui ressemble à un paletuvier, cet arbre majestueux avec ses branches qui retombent dans la terre. C'est là nous dit-il que Bunny Wailer aime fumer son chalice. Il nous propose de rester le soir, Damian et Stephen Marley doivent passer. Malheureusement, Bongo Fred, notre driver, doit récupérer du matériel hifi sur la plage où l'aprés-midi même il a répété avec son groupe.

 

INTERVIEW REALISE PAR GUILLAUME MOREL (REGGAESESSION.FR), PHOTOS: POTER, SERGE & GUILLAUME MOREL ..... REMERCIEMENTS FRED, PATRICIA & IQULAH FAMILY ....

 

LIVEANDDIRECT.FR 2009-2012