M: Bonjour Lutan, merci de nous recevoir aujourd hui dans les locaux de MDTV ici a Kingston.
L: Blessings!!

M: Ou es tu né et ou as tu grandi en Jamaique?
L: a SPANISH TOWN, dans la paroisse de ST CATHERINE

M: Comment as tu été attiré par la musique, et a quel age?
L: A l'époque ou j'ai grandi, il y avait beaucoup d'artistes dans la communauté dans laquelle je vivais, et comme je me trouvais dans leur proximité, je ne ratais jamais l'occasion de prendre le micro et de chanter une chanson ou de reciter un poeme, je montais sur une caisse de bieres pour me hisser jusqu au micro!! Depuis que je suis tres jeune, j'ai été exposé a tout cela, mais c est devenu vraiment une carriere a partir de 1997, quand j'ai commencé a enregistrer en studio.

M: ton grand père avait un sound system?
L: Oui, je suis né dedans, j'avais un sound system dans ma cour! j'étais a peine bébé en ce temps la, c'était le temps des vynils, on passait les disques et on faisait le dj dessus, on disait des poemes.

M: tu avais quel age?
L: c'est depuis que je suis né que je fais ça!

M: vraiment depuis que tu es né?
L: mais oui!!!

M: quels sont les artistes qui t'ont inspiré?
L: C'est la musique qui m'a inspiré, plus que les artistes! C'est la façon dont un artiste s'exprime dans une chanson qui m'inspire, la musique ensuite est la pour accompagner cette expression, elle lui est complementaire , tout ça ensemble c'est mon inspiration.

M: tu ne peux pas me donner des noms d'artistes?
L: Oui, il y avait des artistes auxquels j'aurais aimé ressembler, a cause de leur carriere et aussi a cause de la façon dont ils presentaient leur musique, des gens comme Dennis Brown, Alton Ellis, Bob Marley, Papa San, Ninjaman, Lady G. j'ai grandi dans la proximité de Lady G, en observant sa façon de faire de la musique.

M: Comment as tu rencontré Buju Banton , et qu'est ce qu'il a fait pour toi?
L: C'était l'époque ou je tournais dans les studios et ou je participais a des auditions, afin de me faire connaitre par des producteurs. Si certains appreciaient ton style, ils pouvaient te donner l'opportunité de faire une ou deux chansons pour eux. J'essayais de trouver un moyen de percer. Il fallait jeter un oeil par dessus le portail des studios pour voir si tu apercevais un artiste que tu connaissais qui aurait pu te faire rentrer. A l'époque beaucoup d'artistes étaient plutot hautains, mais un jour j'ai eu la chance d'entrer chez Buju, parce que je le connaissais depuis l'ecole un gars qui était ingenieur du son chez lui, alors j'ai pu rentrer grace a lui et enregistrer deux ou trois petites choses. Ma relation n'était pas avec Buju, mais avec le studio de Buju. Buju m'a quand meme donné cette opportunité de faire de la musique, il me disait:"Viens, Fyah, tu as un bon son, tu es libre de t'exprimer comme tu veux ici". Aussi, pendant 5 ou 6 ans, j'ai pu faire beaucoup d'enregistrements chez lui, mais la relation c'était surtout avec l'ingénieur et les gens de son studio, Buju etant tres occupé avec ses propres activités.

M: Que signifie ton nom, LUTAN FYAH?
L: Le Fyah c'est moi qui ait fabriqué ce mot, ça veut dire la Vie que nous possedons a l'interieur, et le LUTAN, ça vient de loot(piller ), c'est pour dire qu on pille Babylon en disant la vérité. Je viens m'exprimer avec un discours juste et spirituellement honnete pour assurer la connection avec les gens qui apprecient le vrai message du reggae.

M: c'est une connection spirituelle?
L: oui, c'est une connection spirituelle. Par exemple aujourd hui, si je n'avais pas envoyé ce message a travers le monde, vous ne seriez pas venus faire cette interview. C'est un message que j'envoye du fond du coeur au Monde entier, les gens se connectent a cette musique et ensuitent veulent me parler, c'est une connection spirituelle.

M: La musique, c'est spirituel?
L: oui, IRITICAL ( ce qui veut dire a peu pres: venant du fond du coeur de façon authentique)

M: La musique reggae c'est une musique spirituelle?
L: c'est spirituellement créatif. Si tu remarques bien, le reggae a un son qu'on ne peut comparer a aucun autre son dans le monde. Le lobby de la musique a regardé le reggae et a dit:" C'est quoi ça, c'est quoi cette musique dont les gens ne peuvent pas se passer?" C'est un tempo different, un son different, c'est tout a fait nouveau.

M: Que penses tu des gens qui font du reggae sans ecrire des "conscious lyrics" (paroles roots , paroles conscientes), pouvons nous appeler cela reggae?
L: Non, je n'appellerais pas ça reggae. Les gens qui font du reggae sans le faire a partir de la fondation roots, je ne m'occupe pas d'eux. Je pense a ce que je fais moi, afin de maintenir cette musique dans mon propre espace de creation, en restant fidèle a la musique reggae des origines. On peut trouver des gens qui s'expriment sur toutes sortes de riddims, ça c'est leur survie, mais moi je préfére la roots raw reggae music (musique reggae pure et dure)

M: fait partie de ta Vie, ça va avec ta Vie?
L: Ca va avec ce que je ressens, je peux dire consciemment ce que j'ai envie de dire sur ce tempo, sans penser a quoi que ce soit d'autre.

M: Quel a été ton premier hit en Jamaique?
L: Un hit en Jamaique? Il n y a pas de "hit songs" en Jamaique. En Jamaique, on a juste une chanson qu'on passe beaucoup, et tout le monde arrive a la connaitre finalement. La premiere chanson que les gens ont connu de Lutan Fyah , c est un duo que j ai fait avec Josey WALES, " Rasta still deh about". Une deuxieme chanson tres connue, c'est "St Jago de la Vega", celle ci elle n est pas connue a l'exterieur de l'ile.

M: Comment as tu rencontré Anthony B, et quel genre de collaboration avez vous fait ensemble?
L: Je l'ai rencontré dans un studio, et justement un producteur se trouvait la, ça a été de bonnes vibes, mais je ne l'ai pas revu depuis.

M: Ca a été juste une collaboration musicale.
L: c'est ça.

M: Tu peux me dire le nom de tous les producteurs avec lesquels tu as travaillé?
L: CLIVE HUNT! J'ai travaillé avec beaucoup de producteurs, jusqu'a ce que je rencontre Clive Hunt, et la j'ai su ce que c'était vraiment qu'un producteur. Apres, j'ai travaillé avec Donovan Germain, qui est aussi un bon producteur pour PENTHOUSE , avec Fattis, avec Bobby Digital. Plus, en ce moment, je réalise de bons enregistrements avec de jeunes producteurs compétents.

M: Pourquoi as tu arrété ta carriere de joueur de football professionnel?
L: Le football, ce n'est pas pour tous les ages!!

M: qu'est ce que tu veux dire, tu étais trop vieux pour cela?
L: Peut-etre. Et puis ce sont 2 engagements differents, je ne pouvais pas en meme temps faire de la musique et du football, il aurait fallu que je sois un riche Lutan Fyah pour trouver le temps de faire tout ce dont j'avais envie. Avec le foot, tu peux recevoir un coup et ta vie est terminée! Le football, c'est 11 joueurs, des personnalités differentes, qui doivent se mettrent d'accord pour faire une chose. Quand tu fais de la musique, tu réfléchis en tant qu'individu dans une fraternité qui travaille en équipe, ce qui veut dire que tu dois savoir ce que tu fais.

M: le sport, c'est encore important pour toi?
L: oui, je fais toujours de l'exercice!

M: C'est quoi ton programme pour avoir une vie saine?
L: Manger convenablement, se reposer, aimer les gens, etre sympa avec ses enfants.

M: tu es végétarien?
L: oui

M: strict végétarien?
L: oui.

M: Pourquoi es tu devenu un bobo rasta et quels sont tes principes de Livity?
L: Rasta est toujours rasta, de n'importe quelle branche que ce soit. A une certaine époque , en Jamaique, les gens ont commencé a appeler certains rastas des "faux rastas", car beaucoup d'hommes ont des locks et ne suivent pas les principes rastas. Il y a eu un mouvement chez les rastas lancé par un gars nommé Charles Edwards que nous appelons Emmanuel. Il a décidé de suivre les enseignements de Marcus Garvey, et Marcus dit:" La ville est un endroit peu propice, il vaut mieux vivre a 10 miles de la ville". Avec cette inspiration, Bongo Eddie et Charles Edwards Emmanuel ont déménagé a 10 miles de la ville, dans un endroit que nous appelons BOBO HILL. Il s'est installé la avec un principe, c'est de faire que les rastas soient vraiment differents, il a élaboré un code d'habillement et des principes en réference a sa Majesté Impériale Jah Rastafari. Nous lisons la BIBLE de la Genese a Revelation , et , a l'eglise, nous chantons le Nyabinghi, nous disons des prieres pour Sa Majesté, nous lisons des psaumes chaque jour, nous portons une couleur particuliere selon le jour, le pretre porte un turban, le prophéte aussi. La Livity Boboshanti c'est un jour de devotion tous les 7 jours, qui dure 24 heures, pour rendre grace a Sa Majesté. Boboshanti conçoit le Roi, le pretre et le prophéte comme un seul Dieu, 3 en un seul principe: Emmanuel est le pretre, Marcus Garvey est le prophéte, Hailé Selassié est le roi des rois, qui ne font qu UN.

M: mais ce n'est pas difficile, quand tu pars en tournée, de suivre cette Livity?
L: Oui, c'est tres difficile, et en plus, quand on est en tournée, on ne mange pas au bon moment, car il faut qu'on cherche certaines choses. Suppose par exemple que tu sois a Paris, et qu'il faut que tu trouves du jus de corossol, ça va pas etre facile!! Mais quand meme tu peux trouver des fruits et des légumes, en te méfiant que ce ne soit pas des OGM! Nous essayons de faire la cuisine, nous emmenons nos ustensiles de cuisine, nous emportons aussi quelques produits secs basiques de Jamaique, et nous trouvons de quoi completer cela en Europe.

M: Comment tu te sens quand tu reviens de tournée?
L: Fatigué!! on a besoin de se reposer et de se purger avec des plantes amères, de se nettoyer l'organisme!

M: Quand l'avion touche le sol de la Jamaique, que ressens tu?
L: Que j'arrive dans un meilleur endroit que celui dont je suis parti!!! Je me languis toujours de la Jamaique!

M: Quelle est la difference entre l'Europe, l'Amerique, et la Jamaique?
L: La Jamaique, c'est tropical, l'Europe c'est un pays du Premier Monde, des mentalités differentes, des moyens differents de survivre, c'est un monde plus vaste. La Jamaique, c'est une petite ile, ce sont des gens originaires de la principalement, avec leur façon de penser particuliere.

M: C'est quoi la chose la plus importante dans la Vie?
L: HAILE SELASSIE THE FIRST, c'est ça la chose la plus importante dans la Vie. Une nouvelle vision du Christ, un nouveau systeme, une nouvelle philosophie, une nouvelle sorte de gens.

M: comment est cette sorte de gens?
L: une race rasta!!! Et les enseignements de SA MAJESTE seraient l'état d'esprit de cette race!!Ce sont des gens plus équilibrés, avec plus de potentiel. Les enseignements de SA MAJESTE, c'est tout un systeme, comme ce que l'on trouve chez Aristote ou Platon, ou dans le socialisme ou la monarchie. Mais contrairement a ces systemes la, qui sont issus de la pensée humaine, le systeme dont je parle est un nouveau systeme en ce qui concerne la religion, la vie sociale, le gouvernement.

M: A quoi ressemblerait la société sous ce nouveau systeme?
L: Ce serait une société d'Amour et de Paix, de partage, ou les enfants seraient éduqués, les malades soignés, les personnes agées assistées. Les gens ignorants trouveraient les moyens d'etre éduqués, l'eau serait nettoyée, les arbres proliféreraient. Les gens n auraient pas l'opportunité d'etre un probleme pour Mere Nature, parce que les enseignements de SA MAJESTE amenent a un niveau different de pensée, enseignent le respect de ce qu'est la Vie. On n'a pas l'esprit a tuer, on preserve la Vie!

M: C'est difficile, ça ressemble au Paradis
L: C'est le Paradis, oui, la façon de penser rasta, c'est le Paradis, il faut que les gens connaissent ces choses. C'est la hardiesse de la vision de HAILE SELASSIE, le Conquering Lion of the Tribe of Judah, la lumiere de ce Monde! Il est né un 23 juillet, alors que sa mère, Yeshimabeth, avait deja perdu 9 enfants avant lui, et alors qu'en Ethiopie il y avait secheresse et famine, a sa naissance des crues se sont levées dans le pays!!!

M: Quel est le but de ta fondation: "Youth Upliftement Foundation", a SPANISH TOWN?
L: Ce n est pas a SPANISH TOWN , c'est dans toute la Jamaique, on peut dire aussi YUF. C'est pour éliminer la négativité qu'il y a autour de nos enfants.Nous essayons de créer des ateliers afin que les enfants puissent se considerer a nouveau en tant qu'enfants. On peut nous considerer comme des sortes de mentor. Nous leur racontons comment ça a été pour nous quand nous avions leur age, nous avons peut -etre eu une enfance pire que la leur, et nous avons fait le choix de devenir des gens meilleurs.

M: c'est montrer l'exemple.
l: Oui, et on peut suivre un tel exemple, car c'est ce que nous incarnons. Cette fondation place des artistes dans le role de grands freres qui vont partout en Jamaique parler aux enfants des ecoles, pour leur dire que nous aussi, nous avons été des enfants, nous sommes passé par certaines epreuves. On leur montre qu' ils peuvent trouver le chemin pour atteindre leur but. Actuellement il y a trop de grossesses adolescentes, trop de drogue, trop de maladies. Je connais un pere de 19 ans qui a 7 enfants! C'est ce genre de chose qui aneantit la société!

M: penses tu que l'environnement social et la qualité de presence des parents jouent un grand role dans le developpement d'un enfant?
L: Oui, c'est le seul chemin!! L'environnement social doit proposer des opportunités de s'éduquer, les familles doivent se rassembler, parce que c'est ce qui manque dans les pays du Tiers Monde, le lien familial!! Le lien familial a disparu en Jamaique depuis les années 80, apres que les enfants aient commencé a avoir des enfants de plus en plus couramment, un enfant ne sait pas comment élever un enfant!!!

M: C'est pour cela que peut-etre ce n'est pas suffisant d'aller parler aux enfants dans les écoles, les parents ont aussi un role a jouer!
L: Oui, les parents doivent participer! Nous apportons deja une sorte de presence parentale a travers notre action en tant que mentor, mais nous devons faire aussi que chaque adulte responsable participe a cette initiative. Il faut commencer par les enfants pour initier le changement dans le futur. Le lien familial est tellement essentiel!!! Si tu regardes les blancs, les blancs ne vont pas faire comme ça des bébés a droite et a gauche, et chez les blancs, la plupart du temps, ce sont Maman et Papa qui élèvent un enfant. La Jamaique, ce n'est pas seulement des gens de couleur noire, notre devise c'est " OUT OF MANY ONE PEOPLE" (a partir de beaucoup de peuples, un seul peuple!), les noirs c'est peut-etre la couleur dominante, mais il y a des blancs jamaicains, des gens qui sont originaires de l'Inde ou du Moyen Orient, ces jamaicains ont des liens familiaux tres forts.

M: chez les chinois aussi.
L: oui, aussi chez les chinois. C'est a cela que nous voulons arriver.

M: Si tu devenais demain le premier ministre de la Jamaique, quelle est la premiere chose que tu ferais?
L: Ce que je ferais d'abord, ce serait ré-éduquer les enseignants d'école, car les enseignants ont été désignés spirituellement pour leur tache, c'est une responsabilité confiée par Dieu. Aujourd'hui, en Jamaique,les enseignants vont se former dans une école, depensent beaucoup d'argent pour acquerir cette qualification, alors des qu'ils ont le diplome, tout ce qu'ils veulent, c'est récuperer cet argent. C'est la premiere chose que je ferai, ré-éduquer les enseignants.

M: L'education est la clé.
L: Et ensuite, il faudrait que les soins médicaux soit accessibles gratuitement pour tous. Il faudrait aussi purifier l'eau .

M: enlever les matieres toxiques et les plastiques?
L: oui, enlever les toxiques de l'eau des chutes, des recifs, preserver le corail. La Jamaique est un pays tellement beau, que si j'étais premier ministre je ne serais pas de l'espece des premiers ministres qui ne pensent qu'a faire du fric, j'irais plutot marcher dans les rues, pas de limousine ni de gardes du corps, je serais un premier ministre du peuple!!

M: Est-ce que tu produis certains artistes aujourd'hui, tu as un label?
L: oui, c'est TSAHAI records, qui veut dire soleil qui brille, ce label existe depuis 2007, on a sorti deux albums dessus: Africa et Fantom

M: Quels sont tes studios préférés a Kingston?
L: Il y a beaucoup de studios ou je travaille a Kingston, mais j'espere quand meme arriver un jour a avoir mon propre studio!!

M: J'ai vu aussi que tu avais beaucoup de pages facebook, 3 pages!
L: non, 10!! Elles ne sont pas toutes créees par moi, en fait je n'en ai qu'une d'authentique! Ma page s'appelle: Lutan Fyah Official page. Le reste des pages , ce sont des gens qui pensent qu'ils sont Lutan Fyah. Ca me rend dingue, je suis complétement dingue a ce sujet, mais que puis je faire?

M: Tu as beaucoup tourné en Europe et aux Etats-Unis, en quoi est ce different des concerts en Jamaique?
L: Il n y a rien de comparable a un concert en Jamaique

M: pourquoi?
L: A cause de la vibe! Reggae c'est la Jamaique. Reggae ce n'est ni la France, ni l'Allemagne, ni les Etats-Unis. La meilleure vibe en ce qui concerne le reggae, c'est la Jamaique!

M: Quand es tu venu en France pour la premiere fois?
L: En 2004, j'ai été a Le mans, puis a Paris, et d'autres villes. En 2004, j'ai fait 12 dates en France.

M: Tu as un partenariat avec le label français IRIE ITES
L: oui, ce sont eux qui me font tourner en France.

M: Comment vois tu l'évolution de la musique reggae?
L: L'evolution est en marche!!! Nous allons vers quelque chose d'absolu!! Sur le chemin, nous allons trouver toutes sortes de choses, que nous aimons ou pas, mais il faut etre neutre, il faut laisser le temps decider de ce qui comptera vraiment! Les jeunes d'aujourd'hui essayent d'etre créatifs, ils essayent de composer une musique SOUND AND BASS, ils essayent de faire une chanson en forme, avec une intro, des versets, etc.., et j'apprecie cela, cela a un aspect de chanson a la Maria Carey ou a la WHITNEY HOUSTON, c'est comme ça qu' ils essayent de faire des chansons. Le probleme c'est que le riddim qu'ils jouent, c'est rien de rien, la ligne de basse, ça ne ressemble pas a une ligne de basse; la batterie, ce n'est pas vraiment une batterie, tout cela ce sont des sons d'ordinateur mis ensemble, ça ressemble a rien, ça arrive a tes oreilles, mais ça ne ressemble a rien!!

M: Comment ramener l'humanité dans la musique?
L: Aborder la musique humainement! quand tu joues de la batterie, joue avec ton esprit, quand tu joues de la guitare, joue avec ton esprit, quand tu joues du clavier, joue avec ton esprit. C' est ton esprit, ton ame qui s'exprime a travers tout cela! C'est ainsi que la musique a de la valeur. De nos jours la musique a perdu cette valeur, c'est une sorte de Matrix!!! Tu entends quelque chose, mais ce n'est pas un son réel! Il faut mettre son ame dans la musique! Comment peux tu me dire que c'est un riddim, quand tu appuyes sur une touche et que ça sort sur un ecran? Ce sont juste des sons sur un ecran, c'est une illusion! tu te dis: "c'est bizarre, quand meme!"


M: C'est ce que tu essayes de faire.
L: oui, j'essaye de faire de la vraie musique, man!!! Pas du bubble gum, de la vraie musique, un disque!! Quand on est supposé entendre un drum, c'est un vrai drum avec un joueur de drum. Quand on est supposé entendre une guitare, c'est fait par un guitariste. Si ce n'est pas ça, c 'est un suicide, c'est tuer la musique. Et la musique se porte bien mal en ce moment, parce que le son qui est fabriqué parle de sexe, de drogue, d'argent. Ce n'est pas pour ce genre de choses que le Monde connait la Jamaique!!! Le monde connait la musique jamaicaine comme une authentique meditation, une ligne de basse, une vraie batterie, et une haute vibration musicale!Certains veulent prouver leur personnalité et creer un culte autour d'eux, mais nous, nous ne nous comportons pas comme ces petits egos individuels, nous nous laissons guider par du vrai son!!! Aujourd'hui, il est necessaire de revenir a ce son roots, ce son vraiment jamaicain. Ce qui se passe aujourd'hui, c'est qu un petit gars trouve une ligne de batterie, il l'envoye par mail a son ami en Australie, et cet ami pose un clavier dessus, et envoye le tout a un autre ami en Chine, et l'autre en Chine rajoute quelque chose, et puis ça revient en Jamaique, ou un autre va rajouter une ligne de basse, et voila le premier en train de proclamer qu il a fait un riddim, c'est le CYBERSPACE SOUND! Rien ne sort de ça, c'est aussi leger que l'air! Et ce que ces artistes chantent, c'est toujours du meme style, il n y a rien de nouveau la dedans! ça ressemble a du Ketchup! Tu ne peux pas en compter a LUTAN FYAH, nous sommes des pionniers!

M: Quels sont tes projets?
L: demain, justement, nous allons tourner une video. J'essaye de me consacrer beaucoup a la promotion, car je ne veux laisser personne m'ecarter du jeu. Nous sommes dignes d'etre sur le devant de la scene, parce que nous avons de la valeur, nous faisons du vrai reggae!!!

M: avec un excellent message!
L: Un petit gars vient avec son style jeter de la poudre aux yeux du Monde, et il retire un maximum d'argent de cela, mais nous sommes la aussi, nous faisons cette musique authentiquement, fidele a sa fondation roots! Aussi nous mettons le paquet sur la promotion pour faire face a cela!

M: est ce que tu as un message pour les fans de reggae en France?
L: La Jamaique c'est la mecque du reggae, et nul autre endroit! Et il en sera toujours ainsi! Cette musique est une musique intemporelle, c'est la musique du millenaire! C'est ici que vous pouvez trouver la forme authentique du reggae, en Jamaique, c'est notre son, c'est l'origine! Je respecte tous les gens qui aiment le reggae a travers le monde, et qui sont de vrais fans de ce son, mais ils doivent se souvenir, peu importe l'argent qu'ils peuvent depenser sur leur territoire pour cette musique, que c'est la Jamaique la capitale du reggae!!! C'est d'ici que viennent Bob Marley, Peter Tosh, Capleton, Sizzla, Buju Banton, c'est de la musique qui parle de ce que nous ressentons et vivons en Jamaique. Ceux qui chantent du reggae et ne sont pas d'ici, ils ne peuvent pas ressentir cela, ils ont vu cela a la tele ou dans un film, mais la vraie experience, elle est ici, en Jamaique, chez nous.

M: Merci beaucoup pour tes reponses, Lutan, on espere que tu vas nous apporter encore plus de cette musique authentique qui vient du coeur.
L: Love pour tous les gens , pour tous les musiciens, groupes, dans le Monde entier, Jamaique, Europe, Amerique, Afrique, continuez a aimer cette musique, car nous aussi nous vous aimons, nous envoyons cet Amour a travers le monde vers vous tous! Continuez a encourager cette musique, car nous avons besoin de votre soutien, parce qu'aujourd hui le Monde est dans une grande confusion..

M: tu es un révolutionnaire?
L: non, je suis un Rastafari!!

M: un Rasta révolutionnaire?
L: non, je ne rajoute rien a cela, RASTA ALONE!!!( seulement rasta)

M: Ca veut dire quoi, un rasta?
L: prince de haute lignée!!!

M: et quelle est ton action dans le Monde en tant que rasta?
L: Rasta c est la pureté originelle, c'est comme un esprit qui se meut, il n y a pas de regle absolue pour le rasta, parce que la Vie évolue, nous nous adaptons a la situation quand elle se présente.

M: c'est un esprit, un état d'esprit?
L: il n y a aucune maniere établie de faire les choses!!

M: Que peux tu dire a ces jeunes gens qui, dans le Monde entier, se tournent vers Rasta et y voient un rayon de lumiere pour les inspirer?
L: Je peux leur dire que le Rastaman, c'est celui qui considere HAILE SELASSIE comme le Tout-Puissant, alors tous ceux qui disent qu'ils sont rastas, il faut qu'ils étudient les enseignements de Sa Majesté, parce qu'on leur demandera pourquoi ils sont rastas et il faut qu'ils sachent répondre!

M: Merci beaucoup, Lutan!!

 

 

INTERVIEW REALISE PAR MISSPI ..... REMERCIEMENTS LUTAN FYAH & CREW & NATTY FRED ....

 

LIVEANDDIRECT.FR 2009-2012